13
11

Fukushima Daiichi ouvert à la presse

Workers-in-protective-sui-004

13 novembre 2011

11 mars 2011, Actualité

Commentaire

Le gouvernement japonais a récemment autorisé un petit groupe de journalistes à se rendre à Fukushima pour une visite en plein coeur de Fukushima Daiichi. Selon Martin Fackler, directeur du bureau de Tokyo du New York Times, le site est évidemment encore dans un état de dévastation avancé, « les réacteurs sont entourés de débris, de morceaux de métaux tordus, de camions endommagés et d’énormes réservoirs d’eau défoncés et pliés. » Il poursuit en affirmant que « plus que tout, il s’agit d’un testament de la difficulté que TEPCO a eu à reprendre le contrôle sur les réacteurs. »

Il affirme également que le niveau de radiation était toujours très élevé, obligeant les visiteurs à porter des combinaisons de protection, des doubles paires de gants ainsi que des masques de respiration.

Le but de la visite était de montrer à la presse que la situation s’améliorait doucement. Pour Goshi Hosono, le ministre de l’environnement, « il est remarquable d’être arrivé à ce résultat là, la situation au début étaient tellement grave. Au moins, nous pouvons dire que le pire est derrière nous. » Il ajoute aussi que « personne ne sait exactement où se trouve le fuel ni dans quel état il est… Un sarcophage devra être placé autour des réacteurs avec des plaques de métal sous ceux-ci afin qu’ils restent étanches. Ceci dit, quand le ciment commencera à se dégrader dans 25 à 30 ans, il faudra alors replacer un nouveau sarcophage autours du précédent. »

Le photographe David Guttenfelder a pris plusieurs clichés de la situation actuelle sur le site, vous les trouverez ci-dessous.

Sources : The Guardian
Photos : David Guttenfelder/AFP/Getty Images

 

A propos de Marc

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.
blog comments powered by Disqus