24
11

Interview d’Aural Vampire

Aural_Vampire_-_ZOLTANK_promo

24 novembre 2011

A la une, Interview, Musique

Commentaire

Peu après leur passage à la Japan Expo Belgium pour deux concerts hypnotisants sur la scène principale, Aural Vampire nous a accordé une interview dans laquelle ils reviennent sur leurs débuts mais aussi sur le nouveau mini album sorti le 18 novembre.

Exo Chika, pouvez-vous nous présenter Raveman ?
Exo Chika : Raveman est l’homme masqué. C’est lui qui se charge de la production sonore, des artworks et de tout le travail difficile. Il a souvent des actions, des mouvements suspects.

Raveman, pouvez-vous nous présenter Exo-Chika ?
Raveman : Exo-Chika est la chanteuse. Le fait qu’elle ait laissé pousser ses longs cheveux blonds et ses crocs a pour conséquence qu’elle se démarque particulièrement bien lorsqu’elle se ballade en ville, surtout au Japon !

D’où viennent vos surnoms ? Est-ce qu’ils ont une signification, une histoire particulière ?
Exo Chika : Il n’y a pas de signification particulière. Lorsque le groupe s’est formé, Raveman m’a envoyé une liste de noms par fax, que des trucs bizarre. Dans cette drôle de liste, j’ai choisi le seul nom décent…

Raveman : Puisque ma première activité était de me produire dans divers évènements Hardcore Punk, le surnom Raveman avait pour but de me démarquer et de me présenter en tant que quelqu’un venant d’une culture totalement différente.

Quelles sont les racines de votre musique ?
Exo Chika : Raveman était fortement influencé par la NEW WAVE et la techno des années 90. Moi je chantais de la musique classique japonaise, de l’Enka, de la pop d’il y a longtemps. Je pense que c’est la combinaison des deux qui a donné naissance à la musique d’Aural Vampire.

Êtes-vous parvenu à créer le son d’Aural Vampire rapidement ou était-ce un long processus ?

Raveman : Nous nous sommes influencés mutuellement et parce que chacun faisait ce qu’il aimait faire, ça n’a pas pris beaucoup de temps. Simplement, au début, beaucoup de morceaux étaient bruyants et sombres mais je leur donnais très rapidement un style plus mélodique.

Exo Chika, vous vous chargez de l’écriture des paroles, êtes-vous aussi impliquée dans l’écriture des mélodies vocales ?
Exo Chika : J’ai écrit quelques mélodies pour des chansons pas encore publiées mais en général, la plupart des paroles sont de moi et les mélodies sont écrites par Raveman.

Raveman, vos masques sont géniaux, est-ce que vous les concevez vous-même ? D’où vient votre insipiration ?
Raveman : Merci beaucoup ! Il existe plusieurs sortes de masque, j’en conçois certains moi-même et pour d’autre on fait appel à des entreprise de conception de vêtement. Pour l’inspiration, les tueurs en séries des films d’horreur sont la base mais le fait d’avoir voyagé autour du monde a donné d’autres inspirations pour la conception de masques variés.

Exo Chika, votre façon de chanter rappelle à certain moment les lignes mélodiques de l’Enka. Est-ce quelque chose que vous souhaitez ? Pourquoi ?
Exo Chika : Quand j’étais enfant, j’adorais chanter de l’Enka au Karaoke afin de rendre les adultes heureux. Cette façon de chanter la ligne mélodique fait partie des choses propre au Japon et je pense qu’il s’agit d’une bonne opportunité de faire entendre ça aux gens du monde entier.

Exo Chika, j’ai entendu que vous adoriez jouer aux jeux vidéos, quel est votre favori en ce moment ?
Exo Chika : MONSTER HUNTER ! En rassemblant amis et connaissances on peut jouer très longtemps !!

Quel serait l’endroit parfait pour donner un concert ?
Exo Chika : N’importe où tant que le public est bon ! Ceci dit, nous n’avons pas fait beaucoup de concerts en extérieur, on aimerait donc faire quelques festivals en plein air.

Parlons un peu du nouveau mini album. Est-ce qu’il y a un concept particulier ?
Raveman : La piste principale [Kerguelen Vortex] reprend une histoire qui s’articule autour d’Aural Vampire. Cette histoire prend place dans un monde où le continuum espace-temps a été inversé. Le concept est clairement axé autour de la science.

Je sais que vous aimez changer de son sur chaque nouvel album. Quel est le son de celui-ci ?
Raveman : J’ai conscience que beaucoup de musiciens changent de style musical à chaque sortie mais cette fois, il était important de reprendre tout ce qui fait le son d’Aural Vampire et de vraiment travailler là-dessus. Nous avons réalisé ce mini-album avec l’intention d’accentuer et d’affirmer le style musical d’Aural Vampire.

Comment avez-vous trouvé le public de la Japan Expo Belgium ?
Exo Chika : Le fait d’entendre les voix du public s’élever m’a vraiment excitée, c’était génial ! Faire un live en dehors du Japon fait toujours réfléchir mais le fait que des gens parlant une autre langue aiment notre musique est quelque chose de magnifique.

C’était votre premier live en Belgique, avez-vous eu le temps de visiter un peu le pays malgré votre planning serré ? Avez-vous envie de revenir ?
Exo Chika : Notre temps de séjour était si court que je n’ai même pas pu aller au centre commercial que l’on voyait depuis l’hôtel. Comme nous n’avons presque rien pu voir ou tester de belge, j’’espère vraiment pouvoir revenir ! Ceci dit, nous avons reçu du chocolat de la part du staff de la Japan Expo, c’était vraiment délicieux!

Un message pour vos fans ?
Exo Chika: Nous travaillons quotidiennement pour vous faire parvenir d’avantage de nos concerts et de notre musique !
Raveman: Un mini album vient de sortir, puis l’année prochaine je pense qu’il y aura un nouvel album ! Restez à l’écoute !


Un grand merci à Aural Vampire pour l’interview et à Bishi Bishi pour avoir rendu cette interview possible !

A propos de Marc

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.
blog comments powered by Disqus