29
12

Fêter la nouvelle année au Japon

New-Year-2011-1

29 décembre 2011

A la une, Traditions

Commentaire

La période de la nouvelle année au Japon est un évènement important pour lequel il existe beaucoup de traditions différentes. En voici une liste non exhaustive !

Cuisine

Osechi Ryouri 

Osechi est un sélection de différents plats dégustés uniquement lors de la nouvelle année et servis dans des boites décorées appelées jyubako. Ces plats sont constitués de Kobumaki (algues), de Kamaboko (cake de poisson dont la forme la plus connue chez nous est le naruto), de kurikinton (une purée de pommes de terre douce avec du maron), de Kazunoko (oeufs de hareng salé), de datemaki (une omelette roulée et farcie de pâte de poisson ou de crevette) et de bien d’autres choses en fonction des régions.

Chacun de ses plats à une signification particulière : les kobumaki signifient le bonheur, les Kurikinton représentent l’or et les Kazunoko, la fertilité.

Ozouni 

Un autre plat traditionnel est le ozouni (qui fait bien souvent partie des osechi). Il s’agit d’une soupe contenant des mochi (gâteau de riz). L’ozouni trouverait ses racines dans la cuisine des samurai puisqu’il s’agirait du plat cuisiné lors des batailles. Quant à la soupe en elle-même, elle diffère en fonction des régions. Elle est préférée en tant que soupe claire avec du dashi et de la sauce soja dans l’est du pays et en tant que soupe miso dans l’ouest.

Toshikoshi Soba

Les toshikoshi soba sont devenus un plat populaire pour les personnes rentrant tard après une visite nocturne au temple.

 

Traditions

Joya no kane

Joya signifie la veille de la nouvelle année et kane signifie la cloche. Il s’agit d’une tradition bouddhiste et shintoïste qui consiste à faire sonner 108 fois la cloche d’un temple après minuit le jour de l’an. Quant au pourquoi des 108 coups, il s’agit d’expier les 108 péchés de l’être humain.

Hatsumode

Hatsumode représente le fait de se rendre au temple pour la première fois de l’année afin de prier pour la paix, la santé et la chance. Les plus grands temples du pays accueillent des millions de personnes durant les trois premiers jours de l’an.Parmi les plus populaires, le Meiji Jingu à deux pas de la station d’Harajuku et le Sensoji à Asakusa.

Nengajou

Il s’agit des cartes de voeux envoyés aux proches, amis et collègues. Ces cartes sont principalement reçues dans un délais d’une semaine avant et une semaine après le nouvel an. Comme partout, cette tradition est, petit à petit, remplacée par l’email et les réseaux sociaux.

Kadomatsu

Kadomatsu est une décoration traditionnelle pour la nouvelle année faite de sapin et de bambou et placée à l’entrée des bâtiments. Cette décoration a pour but d’accueillir les divinités. Les kadomatsu sont placés après Noël et jusqu’au 7 janvier.

Kouhaku Uta Gassen

Diffusé pour la 62e fois cette année, le programme du réveillon de la NHK fait partie des traditions de la nouvelle année ! Signifiant littéralement le concours de chansons rouge et blanc, le programme consiste en deux équipe, l’une rouge (femmes) et l’autre blanche (hommes) s’affrontant à l’aide de chansons. Etre invité à ce programme est considéré comme un honneur.

Images : 1, 2, 3, 4, 5, 67, 8

A propos de Marc

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.
blog comments powered by Disqus