28
02

Hina Matsuri : le festival des poupées

Hina_matsuri_display

28 février 2012

A la une, Traditions

Commentaire

Depuis quelques jours et jusqu’au 3 mars, vous croiserez certainement un grand nombre de poupées, où que vous soyez au Japon.

Hina Matsuri est un festival qui a lieu le 3 mars, le jour des petites filles, jour où les familles prient pour le bonheur et la prospérité de leurs filles en exposant des poupées « hina-ningyo » et des pétales de pêcher.

Les origines

Cette tradition remonte à l’époque d’Heian (794 – 1185) lorsque les gens pensaient que les poupées pouvaient se sacrifier afin d’aspirer les mauvais esprits. Hina matsuri provient de l’ancienne tradition Hina Nagashi qui consistait à placer des poupées en papier dans des bateaux afin qu’elles emportent avec elles le mauvais sort.

Aujourd’hui, la plupart des familles ayant une fille exposent leurs poupées. La présentation diffère en fonction des endroits, mais généralement un présentoir à cinq ou six étages couvert d’un tapis rouge est utilisé.

Le présentoir

Toutes les poupées portent des kimono de l’époque d’Heian et disposent d’accessoires magnifiques. L’empereur et l’impératrice sont placés au dernier étage tandis que le second étage est réservé aux trois femmes de la Cour (sannin kanjo) portant du sake.

Le troisième étage compte 5 musiciens (gonin bayashi), le quatrième compte deux ministres (udaijin et sadaijin) et le cinquième compte trois serviteurs qui ont pour rôle de protéger l’empereur et l’impératrice.

On retrouve, sur le sixième étage, des coffres pour ranger les kimono, des tiroirs, un miroir, et de quoi pratiquer la cérémonie du thé. Le dernier étage compte des boîtes laquées contenant de la nourriture et un palanquin.

La tradition aujourd’hui

Il est très courant que les grands-parents remettent un présentoir à leurs petites filles. La tradition veut que l’on commence à afficher les poupées en février et qu’on les enlève directement après le festival sans quoi les filles se marieront tard.

Le jour du matsuri, les familles mangent généralement des chirashi-zushi (bol de riz avec une variété de sashimi) et des Sakura-mochi. On déguste aussi des hina-arare, des crackers de riz colorés et sucrés. Niveau boisson, le choix se porte vers le shirozake, une boisson à base de riz fermenté.

Il y a également une chanson pour le festival :

Source : Black Phoenix, Gaijin Pot

A propos de Marc

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.
blog comments powered by Disqus