07
05

Ratman, un manga de super-héros, pas si héros que ça !

ratman

07 mai 2012

Manga, Reviews

Commentaire

Ratman est une nouvelle série publiée par Kana et dont les deux premiers tomes sont sortis au mois d’avril. Ecrit par Sekihiko Inui, il s’agit d’un manga de super héros dans lequel le héros n’est pas forcément dans le camp que l’on croit !

L’histoire

Shûto Katsuragi a toujours rêvé de devenir un super-héros. Mais dans un monde où les héros sont présents à chaque coin de rue et continuellement exposés et admirés sur des affiches publicitaires de plus en plus nombreuses, il est difficile de s’imposer, surtout quand on est un jeune garçon petit et plutôt chétif

Alors que Shûto perd tout espoir de voir un jour son rêve devenir réalité, il fait la rencontre de Crea Mizushima qui, par ruse, parvient à l’enrôler de force dans son organisation criminelle : Jackal. Shûto, contraint de servir le mal, devient alors Ratman. Mais à force de côtoyer le milieu des super-héros, Shûto prend conscience que le mal n’est pas toujours là où l’on pense

Notre avis

Ce manga commence comme un shōnen classique. On suit la vie d’un adolescent, petit, timide et rêveur. Bref, rien d’original à l’horizon, ça se laisse lire, sans plus. Pourtant, l’intérêt nous gagne lorsque l’on apprend que cet adolescent, qui rêve de devenir un super-héros servant le bien, se retrouve enrôlé bien malgré lui dans une association qui fait… le mal !

La vision de l’auteur sur ce monde rempli de super-héros corrompus par la célébrité et l’argent est très intéressante. Tout d’un coup, les héros ne sont plus les dignes représentant de la morale et il devient difficile de discerner si les associations qui font le mal font vraiment le mal ou si elles luttent contre un bien corrompu qui du coup, n’est plus vraiment le bien.

En gros il s’agit d’une réflexion sur la place du bien dans cette société corrompue.

Au niveau du character design, on reste dans du shōnen classique, c’est de très bonne facture et les personnages sont attachants (notamment les Jacky) voir même parfois sexy pour ce qui est des héroïnes. Quant au dessin en général, le tout reste à nouveau très classique mais est de suffisamment bon niveau que pour ne pas faire pâle figure face à la concurrence.

Conclusion

Ratman – Sekihiko Inui

Genres : shōnen, super-héros

Ratman combat son classicisme dans la forme par une approche intéressante au niveau du fond. Le fait d’avoir placé le gentil héros au sein d’une association maléfique permet de garder le lecteur intrigué. On s’attache rapidement aux personnages et les passages humoristiques sont nombreux.

Il ne s’agit clairement pas du manga de l’année, ni de la série qui va révolutionner le genre, mais elle mérite que l’on s’y penche. Le succès dépendra surtout de ce que le script nous réserve dans les prochains tomes et de la capacité de l’auteur à ne pas tourner en rond.

Dessins : 7 / 10

Histoire : 7 / 10

Page officielle Kana

A propos de Marc

Passionné par la culture japonaise depuis son plus jeune âge, Marc Tunguz est le fondateur de Japan Addiction Network, un ensemble de sites destinés à promouvoir la culture japonaise dans les pays francophones.
blog comments powered by Disqus